robot industriel

Le Bionic Bar débarque à Strasbourg

Le Bionic Bar à ouvert à Strasbourg. On nous a dit : « Venez découvrir le premier bar 100 % robotisé d’Europe ». Alors on s’est pointé hier soir au 3 rue Paul Janet pour la pré-ouverture avec toute notre curiosité.

Make the new bar Great Again

Un nouveau bar ? Oui mais non. Derrière la promesse d’un nouveau bar ce cache plutôt un corner dans un lieu existant. Finalement, l’adresse révélée hier soir était le 3 rue Paul Janet, et cette adresse, c’est celle de la boîte de nuit la Salamandre.

En poussant la porte de cette dernière, nous n’entrons pas vraiment dans un « Bionic Bar 100 % robotisé » mais bien à la Salamandre que tout le monde connaît. Une boîte de nuit qui s’est tout de même vu redécorée et ajoutée deux bras robotique articulés (encore en rodage avant l’ouverture officielle ce vendredi 29 mars).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bionic-bar-bastienimage00035-1024x768.jpeg.

Il est beau mon robot

Les commandes se font sur un écran tactile ou plus traditionnellement, au bar de la Sala. Ensuite, une fois votre tour attendu, vous choisissez parmi des recettes de cocktails ou vous composez vous même la création de votre choix, avec les ingrédients que vous sélectionnez. Un bras prépare et l’autre mélange.

Problèmes :

– Si l’on fait les « mauvais choix », parfois ça déborde. Le volume est encore mal géré selon la sélection faite.

– Si vous venez en groupe et vous décidez de commander 4 mojitos, ce sera 4 fois la même étape avec les mêmes temps d’attente, là où un barman en aurait profité pour gagner du temps et gérer la création d’un seul coup.

Hormis le spectacle des premières minutes et l’attrait comme outil de communication, il est difficile de comprendre l’intérêt concret d’une telle machine. Tant au niveau de l’efficacité (on aimerait que le cocktail soit créatif et de qualité) que de l’efficience (on aimerait que le service soit rapide et que le bar soit désengorgé). Résultat, on reste un peu sur sa faim.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bionic-bar-bastienimage00028-1024x768.jpeg.

Une révolution dans le monde de la nuit ?

À Strasbourg, l’univers des cocktails et des bars spécialisés sur le sujet s’étend de plus en plus. Aujourd’hui le cocktail se porte bien et les établissements qui y sont dédiés se multiplient. Ils apportent une nouvelle approche et une technicité qui fait passer le statut de « simple cocktail » à un voyage curieux dans les goûts et qualitatif dans les produits. Les cocktails que vous pouvez trouver à La Cabane, chez AEDAEN, au Code bar ou encore au Douanier peuvent se comparer à une composition culinaire sophistiquée. Des créations qui s’adaptent aux saisons, aux disponibilités des produits, aux habitudes et aux intolérances des humanoïdes.

Est-ce que l’arrivée de robot ne va pas à l’encontre de cette relation naissante entre clients et mixologues ? Cette explosion créative nourrissant les deux côtés du comptoir ?

Pourquoi déshumaniser un acte marchand qui redécouvre pleinement son humanité et revient la placer au centre ?

Toutefois, pour ceux qui craignaient une disparition du métier par les robots comme les caissières ont pu le vivre il y a quelques années avec les caisses automatiques, il semble que ce ne soit pas encore d’actualité. Aujourd’hui, la Salamandre a même embauché du personnel pour faire « vivre » Walter le robot.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bionic-bar-bastienimage00009-1024x768.jpeg.

Un investissement à saluer

Vous avez remarqué cette nouvelle vague qui arrive sur Strasbourg depuis moins d’une dizaine d’années ? Des bars cachés, d’autres qui marient le gin avec la saucisse, une boite éphémère dans une manufacture de tabac, des galeries d’art nouvelle génération, des restaurants à concepts qui animent des quartier tout entier… Des ouvertures et beaucoup de fermetures, c’est vrai. Mais on y sent une envie de nouveauté, de changement et d’un peu de folie qu’il faut bien évidemment saluer. Les nouveaux concepts tels que celui-ci sont appréciés, ils dénotent et à priori interrogent. Mais ils prouvent aussi qu’à Strasbourg on sait se bouger et on sait se mouiller pour de nouveaux projets. Néanmoins, en finalité, un concept aussi novateur et impressionnant se doit d’avoir du sens et pas juste être « cool ». Le cool passe et le sens reste.

***

Et vous, plutôt humain ou robot ?

OUVERTURE AU PUBLIC VENDREDI A 23H

La Salamandre / Le Bionic Bar

3 Rue Paul Janet

67000 Strasbourg

Ouvert le jeudi, vendredi et samedi de 11h00 à 7h00

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est bionic-bar-pokaa-683x1024.jpg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *